IDA Concept

Références

IDA Culture

Conservatoire Léo Delibes

Clichy-la-Garenne

Ville de Clichy-la-Garenne

Architecte : Bernard Desmoulin

Équerre d’Argent 2009

Prix AMO 2009

Relocalisation et développement des activités du conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique, dans un équipement neuf situé en centre-ville. Étude du fonctionnement du conservatoire existant, étude prospective des besoins.

Réflexion sur les spécificités symboliques et sensibles des équipements dédiés à la musique, sur la question de la qualité de l’accueil des élèves, du public et des professeurs, sur les particularités des espaces de circulation, des locaux spécialisés… et programmation de l’équipement.

L'équipement est prévu pour accueillir 1200 élèves. Il comporte notamment un auditorium de 250 places.

Projet : 3 995 m² SHON - Coût travaux : 8 M€ HT

Mission

  • Analyse de l’existant
  • Étude prospective des besoins
  • Préprogramme
  • Faisabilité sur site et faisabilité économique
  • Programme architectural et technique détaillé
  • Programme spécifique acoustique et scénographique
  • Études économiques
  • AMO concours de MOE

Zoom

Les locaux de l’ancien conservatoire de musique, de danse et d'art dramatique étant devenus trop exigus et peu fonctionnels au regard de l’évolution des pratiques, du nombre d’élèves et de manifestations musicales, la ville a pris la décision de créer un nouvel équipement à la mesure de ses ambitions culturelles et artistiques.

Parallèlement à l’analyse prospective de l’existant et des besoins, nous avons, sur la base de notre connaissance de ce type d’équipement, approfondi notre travail sur ce qui, d’une part, du point de vue architectural et fonctionnel, pouvait constituer des éléments de différenciation par rapport aux autres équipements culturels, et, d’autre part, pouvait « sortir » des conservatoire de musique introvertis, qui, par une prise en compte trop restrictive de l’isolation acoustique sont souvent austères et fermés sur leur environnement. 

Nous avons ainsi travaillé sur :

Les circulations : comment apporter aux circulations et aux espaces servants une valeur éducative et relationnelle ? En créant des repères, des échelles de sociabilité variées : espaces d’attente, activités en prise directe sur l’accueil et les circulations - circulations spectacles (vue sur les espaces de pratique avec des cloisons et des portes en partie vitrés - vue plongeante sur des espaces d’exposition depuis des coursives, vue sur l’espace urbain extérieur depuis des circulations dont la largeur peut varier et les cloisons être non parallèles, circulations ponctuées par des espaces d’attente, de discussion…). 

La localisation et l’organisation des différents types de locaux et des circulations : il est possible pour certains locaux de jouer le rôle possible de tampons acoustiques, de même que la localisation de circulations en périphérie de bâtiment le permet tout en proposant de larges vues sur l’extérieur.

L’accueil et la localisation de l’administration : le travail avec le directeur du conservatoire a abouti à la configuration d’un accueil spécifique et d’une localisation des bureaux pédagogiques et administratifs dans les étages afin d’amener les parents à circuler dans tout l’établissement.

L’occupation des salles par les professeurs : il n’y a pas de salle dédiée, chaque professeur donne ses cours dans différentes salles.

L’autonomie fonctionnelle de différents secteurs de l’équipement. Cela permet des utilisations sectorielles sans ouvrir tout le bâtiment.

La Maison de la musique est située rue Martre, voie de type 2, donc avec des flux véhicules très importants. La parcelle d’implantation est très contrainte du point de vue réglementaire et d’une géométrie difficile car très étroite, coincée entre la rue Martre et un groupe scolaire. Pour vérifier la faisabilité, nous avons réalisé les tests de réceptivité du préprogramme des besoins sur le site sur plans au format DWG (simulation avec plans des niveaux et des coupes - de type rendu esquisse - et image 3D volumétrique pour rendre compte de l’impact urbain).

L’équipement est prévu pour accueillir 1 200 élèves, comporte notamment un grand hall d’accueil, un auditorium de 250 places, deux salles de danse, une salle de répétition pour grands orchestres, des salles de pratiques collectives, quatre salles de formation, deux salles d’éveil musical et d’expression corporelle, dix-huit salles de cours d’instruments, dix petits studios individuels de travail/échauffement, une salle de percussions, une salle de MAO, une salle d’écoute musicale, une partothèque/bibliothèque, des espaces administratifs et des espaces logistiques et techniques.

Cibles HQE privilégiées : réduction des consommations énergétiques, facilité d’entretien/maintenance, chantier à faible nuisance, qualité du confort acoustique et hygrothermique, matériaux de structure et de second œuvre choisis, pour leur durabilité, leur faible impact environnemental lors de leur fabrication et leur non-nocivité notamment en cas d’incendie.