IDA Concept

Références

IDA Tertiaire

Grand palais des expositions de la Beaujoire

Nantes

Communauté urbaine de Nantes

Dumet - Vaulet - Gonfreville architectes

Étude de faisabilité et de programmation pour la mise en sécurité, l’amélioration du confort et la rénovation du grand palais du parc des expositions de la Beaujoire à Nantes.

Mission

  • Diagnostic technique et fonctionnel
  • Faisabilité des objectifs de restructuration et faisabilité économique
  • Programme général, architectural et technique
  • AMO concours de maîtrise d’œuvre
  • Mise au point études APS, APD

Zoom

Le parc des expositions de la Beaujoire à Nantes a été aménagé en 1971 à l’occasion des Floralies de Nantes. 

Construit à cette époque, le Grand Palais n’avait fait l’objet d’aucune réhabilitation depuis sa livraison ; l’évolution des normes de construction, l’exigence croissante des règlements de sécurité incendie, cumulées au vieillissement d’un bâtiment accueillant constamment des expositions et des manifestations - rendaient nécessaires une mise à niveau de la sécurité et une rénovation.

Les attendus de cette rénovation consistaient en :

  • une remise en sécurité des espaces par la création de dégagements supplémentaires et la mise en place d’un désenfumage mécanique à tous les niveaux. Cet équipement offrait une accessibilité aux personnes à mobilité réduite sommaire ; il a été nécessaire de repenser la totalité des circulations horizontales et verticales pour assurer une distribution fluide des visiteurs ;
  • une amélioration des conditions climatiques intérieures et du confort ; il a été nécessaire de reprendre les circuits de chauffage et de ventilation, de combattre les effets de la stratification de l’air chaud dans les hauteurs du bâtiment ;
  • une réduction des charges de fonctionnement ; les façades vitrées d’origine ont été remplacées par des ensembles verriers performants, les parois opaques et la couverture ont reçu une isolation thermique renforcée afin de réduire les consommations d’énergie, les accès aux espaces du niveau bas et du niveau intermédiaire ont été remaniés pour permettre aux équipes de maintenance et aux exposants d’approcher le bâtiment au plus près ;
  • un embellissement et une rénovation générale ; rénovation des salles de conférences, rénovation des sanitaires et de toutes les circulations intérieures.

Les études de faisabilité et la programmation ont pris en compte la nécessité d’assurer la continuité du fonctionnement pendant toute la période d’activité du parc des expositions. Pour cela, il était nécessaire de composer un programme de travaux qui prenne en compte les priorités d’action, les impératifs de sécurité et le calendrier des expositions. Les gros travaux de démolition et les travaux lourds d’infrastructure ont dû être effectués pendant la période estivale d’arrêt du parc. Compte tenu de ces impératifs il a été nécessaire de prévoir une réalisation par tranches des ouvrages.